C’est une table végétarienne qui nous donne à chaque fois le sourire. Parce qu’on y cuisine du frais, qu’on y savoure des plats qu’on ne mange pas ailleurs et faits maison, mais aussi parce qu’on s’assoit à de grandes tablées et qu’on parle facilement avec les autres convives, et parce qu’on adhère à cette démarche de  “fourneau économique”, et de saisonnalité que s’impose Julian. Une table simple mais originale, accessible et honnête. Et puis il y a toujours dans l’assiette ce petit rien qui fait plaisir, une sauce bien pensée, un légume cuisiné de manière originale, une gourmandise qui vient bousculer les codes d’une restauration classique.

Un menu unique
À l’origine de ce restau de la rue Reboul, à Nîmes, l’idée est d’aller se fournir auprès de producteurs du coin (bio) et de tout transformer dans la cuisine du Caboulot de la Sérendipité, sans doute l’un des rares restaurants de la ville à ne pas posséder de congélateur. Ici, place au circuit court, au menu unique, et aux vins nature, notamment celui de Julian à 2 euros le verre. Le menu du jour se croque pour 15 euros et le concept tient le coup depuis 4 ans maintenant !

Fondateur du lieu, Julian a toujours eu l’ambition de cuisiner pour tout le monde et se ravit de voir à ses tables des hommes et de femmes représentant la société dans sa globalité. Et s’il envisage une nouvelle aventure professionnelle, il souhaite passer le relais à quelqu’un qui poursuivra l’histoire de cette adresse éco responsable et bien dans l’air du temps, même si le chef vous le répète : “On n’adhère à aucune tendance, aucune mode!” Alors, à qui le tour ?