Il y avait un moment que ces deux sœurs-là envisageaient d’ouvrir une affaire ensemble. Il aura fallu une virée shopping à Montpellier et une énergie résistant même à la pandémie pour que leur rêve se concrétise autour d’une grande tendance culinaire du moment, le Poke bowl.

Voici donc Julie et Marine à la tête du Sain Bol, une adresse aussi sympathique que savoureuse située en plein centre-ville de Nîmes, face au lycée Daudet. Ici, place au plat typique d’Hawaï devenu presqu’aussi populaire que les sushis. « Marine a passé pas mal de temps à l’étranger et moi j’ai travaillé dans plusieurs restaurants à Nîmes et à Paris. On a l’expérience et on avait vraiment envie d’ouvrir un lieu ensemble autour d’un concept précis », raconte Julie.

Sur une base de riz, nouilles ou quinoa se succèdent les protéines (saumon) et les légumes et fruits.

Même si la pandémie aura retardé de deux mois leur projet, Marine et Julie ont conservé leur enthousiasme intact. « On a totalement refait l’intérieur du restaurant, on a testé de nombreuses recettes, on a aussi été à Paris, Toulouse, pour voir ce qui se faisait et bien préparer notre projet. » Le plat signature du Sain Bol propose une base de riz, nouilles ou quinoa, complété d’une protéine (saumon, bœuf mariné, araignée de cochon) puis des fruits et légumes. À la carte, le client peut directement choisir un bol (9,90 euros) ou opter pour une formule personnalisée en choisissant les ingrédients. Et Julie de prévenir : « On a choisi de ne pas proposer de thon… C’est impossible d’en trouver du frais à des prix raisonnables pour le client ! »

Le Sain bol fera évoluer sa carte tous les trois mois afin de suivre les saisons. Pour l’automne, Julie a déjà en tête des idées de plats chauds (bouillons thaï, poulet, bœuf). « C’est certain qu’on ne mettra pas de tomates en hiver ! », confie la cuisinière qui favorise le circuit-cout. Tous les matins, en cuisine, cette dynamique Nîmoise s’active pour réaliser les préparations et les fameuses sauces des poké, tandis que Marine gère la salle et le service. Depuis l’ouverture, un sourire est scotché à leurs visages : « Nous avons des retours positifs, cela semble plaire aux Nîmois, ça nous fait vraiment plaisir. » Tout un symbole pour ces deux filles du pays !

24 bd Victor-Hugo.
Du lundi au samedi.
7h30 -18 h
Formule petit déjeuner à 5 euros.
Bol à 9,90 euros. Dessert maison à partir de 3,5O euros.
Service à table ou à emporter.