Le top départ a été donné le 24 octobre, quelques jours seulement avant l’annonce du deuxième confinement ! Ce jour-là, Chez Thibaud, le comptoir des Halles de Nîmes qui proposait de cuisiner en direct les produits que les clients achètent sur place, est devenu Chez Jo, du nom même du nouveau patron. 

Jo donc (Jo pour Joannes) est un bon vivant au parcours singulier. Diététicien micro nutritionniste de formation, il a d’abord travailler en cabinet auprès de sportifs et de personnes souhaitant conserver la ligne, à Mauguio, avant finalement d’opter pour une voie plus radicale et un peu plus gourmande en se lançant dans la restauration !

Jo (à g.), et son équipe, au comptoir et sans le masque… uniquement le temps de la photo !

« J’avais même en tête de faire un genre de fast-food diététique », confie celui qui aujourd’hui, sert à ses clients et aux étaliers des burgers bistronomiques et autres bagels revigorants, réalisés avec les pains du Vieux Pétrin. Pour le reste, viande et poissons proviennent des commerces voisins, les fromages sont de Chez Vergne et les légumes du marché afin de concocter une cuisine à emporter fraiche et réjouissante. À la carte, le bagel de la criée à base de crevettes crée l’originalité, le NY’mes joue avec les mots pour rivaliser avec le burger américain mais ne se trompe pas d’ingrédients (pain artisanal au charbon végétal, lard fumé, cheddar fumé affiné, oignons doux des Cévennes frits et sauce BBQ maison), et les frites sont fantastiques ! « On le fait le temps du confinement, on s’adapte en gardant le principe de cuisiner les produits des Halles, mais ici, notre envie est vraiment de proposer chaque semaine une carte spontanée en fonction des produits disponibles chez les étaliers, que les gens viennent s’assoir et se régaler au comptoir et qu’on cuisine pour eux des assiettes gourmandes, en fonction des arrivages. » Il cite comme ci, comme ça des idées de plats qui lui passent par la tête et qui, en temps normal, auraient naturellement leur place sur le comptoir en bois, mêlé à la déco industrielle de l’endroit : ailes de raies juste saisies, côtelettes d’agneau cuites à basse température à la graisse de canard…

Bagels des Fjords (filet de cabillaud frit, chips de chorizo , fromage blanc islandais aux herbes et citron roquette) 

En attendant, le nouveau patron se fait plaisir, teste et innove, entre les petits-déjeuners à base de pancakes et une offre de sandwichs circuit-court sans cesse renouvelée, ainsi qu’une carte des vins faisant plutôt la part belle aux bios et aux natures et des desserts copieux. Puis, il a déjà aussi en tête l’après confinement, avec le projet d’ouvrir en ville une autre adresse, celle-ci entièrement dédiée à cette street-food de qualité. L’ancien diététicien, par ailleurs petit-fils de vigneron, semble avoir choisi son camp et l’avoue joyeusement : « Ici, je me sens beaucoup plus à ma place, c’est ce dont j’avais envie. »

Halles de Nîmes.
Ouvert pendant le confinement le midi, du mardi au samedi,
puis hors confinement, du mercredi au dimanche.